Accueillir une délégation sur son territoire est un moyen de faire vivre les Jeux Olympiques et Paralympiques à ses citoyens

Interview pour ConfiNews.fr de Jeremy Botton, Président de la société Spartner

Vous êtes Président de la société Spartner, société française qui accompagne les acteurs impliqués dans les événements sportifs,  en France et dans le monde entier. Pourriez-vous nous présenter ce que vous qualifiez « d’atelier de services » pour le monde sportif ? Quels sont les grands clubs et les grandes fédérations sportives que vous accompagnez ?

Notre métier consiste à se positionner aux côtés des Fédérations, des organisateurs d’évènements, des acteurs du monde du sport pour leur apporter toute une palette de services essentiels au bon déroulement de leurs missions. Notre rôle : faire respecter les budgets, les timing, être agiles et extrêmement exigeants pour apporter un maximum de service et de qualité. Depuis 20 ans, nous accompagnons professionnels et amateurs dans des univers très divers : prestigieux clubs du Top 14/Pro 14, de football plusieurs Fédérations Nationales ou Grands Évènements, la Formule 1, la Formula E, des stages dans divers univers.

Vous allez être un partenaire incontournable des collectivités françaises qui vont être labélisées au mois d’octobre par Paris 2024 comme « centres de préparation aux jeux ».  Pouvez-vous nous décrire ce processus de sélection ? Cela signifie-t-il qu’une fois labélisées, les collectivités vont pouvoir accueillir des fédérations sportives ?

Un grand nombre de collectivités souhaitent accueillir une délégation olympique sur leur territoire dans les années qui viennent et jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Mais être labellisé « Centre de Préparation aux Jeux » (CPJ) ne suffira pas ! C’est un pré-requis essentiel, mais insuffisant. La concurrence sera rude. Pour les JO de Londres, un grand nombre de CPJ n’avaient pas accueilli la moindre délégation. Accueillir une délégation sur son territoire est un moyen de faire vivre les Jeux Olympiques et Paralympiques à ses citoyens, mais cela se construit et demande beaucoup d’efforts.

Lire La suite >>