Échanger biens et services innovants dans la Ville de demain

Échanger biens et services innovants dans la Ville de demain c’est repenser l’échange entre producteurs ou entre producteurs et consommateurs, dans un espace-temps bouleversé par l’évolution radicale des modes de vie et la révolution numérique.
La civilisation de l’automobile et la concentration des urbains dans les villes ont fait naître, après la Seconde Guerre mondiale, de nouveaux modes de distribution rompant à la fois avec l’échoppe spécialisée des villes anciennes, l’échange de proximité propre au monde rural, et l’émergence des « grands magasins » urbains nés au 19e siècle. Le déploiement de nouvelles formes de distribution multi-produits, l’émergence des hypermarchés de périphérie puis des complexes régionaux réunissant produits et services au sein des plus grands agrégats urbains, ont trouvé dans le développement de la mobilité les flux nécessaires à leur rentabilité et à leur succès. Ces grands équipements résisteront-ils aux ruptures qui affectent une société traversée désormais par la remise en cause des déplacements polluants, les nouveaux modèles de la e-économie, la réémergence des circuits cours et le bouleversement sociologique du monde hyper industriel ?